RSV : veut-on nous cacher quelque chose ?

Diverses interventions urgentes ont été déposées aujourd’hui au Grand Conseil, que ce soit par les groupes UDC ou par les groupes PLR et AdG, dont pas moins de trois demande d’institution d’une commission d’enquête parlementaire (CEP), tout cela bien sûr à la suite des décès récemment rendus publics en relation avec des opérations de chirurgie viscérale. C’est que le malaise, à nouveau, est grand autour du RSV.

Et voici que la majorité PDC du Bureau du Grand Conseil, pour des motifs qui échappent à tout le monde, a refusé l’urgence à ces interventions. Celles-ci seront dès lors développées, dans le meilleur des cas, en novembre et traitée, toujours dans le meilleur des cas, en décembre.

Pendant ce temps, les députés, ainsi réduits au silence, reçoivent bientôt tous les jours la propagande signée Charles Kleiber. Pendant ce temps, des journalistes qui essaient, malgré l’omertà imposée par les responsables toujours aussi staliniens du Réseau, de faire leur travail d’information du public, sont impunément menacés par les plus hauts responsables du RSV.

Pour un peu, on aurait presque l’impression que certains cherchent à nous cacher quelque chose…

La question est : à qui tout cela profite-t-il ?

Pas aux patients valaisans, en tout cas !


Evénements à venir

  • Pas d'événement.

Archives

Programme UDC Suisse

UDC TV