Catégories | Articles à la une

JO 2026 : pour une information objective et loyale

29694366_2083066898375853_3841809266171934330_n
À l’approche de la votation de juin sur la candidature olympique de Sion, la campagne a commencé. La municipalité de Sion n’est pas en reste puisqu’elle a débuté des soirées de présentation dans cinq quartiers de la ville. Le président de Sion et le conseil municipal affirment que ces conférences sont organisées pour informer la population et présenter l’impact des enjeux olympiques pour la commune. Force est de constater que cet objectif, si tant est qu’il était véritablement poursuivi, n’est de loin pas atteint.
 
Le président de la Ville, M. Philippe Varone, a donné l’assurance lors de la séance plénière du conseil général de mars de délivrer un message objectif et loyal. Il a par ailleurs affirmé que des estimations financières des dépenses à envisager pour la municipalité seraient communiquées. Il n’en est rien.

 
Ces présentations sont partisanes, elles font sans cesse l’éloge de l’opportunité d’organiser les JO sans répondre aux implications du projet pour la Ville. En effet, il est davantage question des enjeux cantonaux. Aucune mention des coûts pour l’administration du développement du projet de village olympique qui nécessite les ressources du service de l’urbanisme pour être mené à bien. Aucune mention des coûts pour l’office du tourisme d’une réorientation de sa communication et des projets menés jusqu'à présent qui seront négativement touchés. Aucune information concernant les améliorations nécessaires de l’offre des transports lors de l’accueil de 35'000 personnes. Aucune réflexion sur la tenue de manifestations ou d'événements pendant les jeux pour rendre notre ville attractive. Une brève mention a cependant été faite concernant la sécurité et le besoin de renforts aux effectifs communaux pour la durée des jeux sans cependant en préciser l’ampleur ou le coût.
 
De nombreux autres points seraient à soulever concernant le suivi que la municipalité et l’administration devraient concéder pour soutenir le projet olympique et porter haut les couleurs de la Ville. Or, nous constatons que la municipalité semble penser que le soutien aux JO consiste uniquement à profiter d'éventuelles retombées des jeux sans avoir à capitaliser sur les atouts de la ville.
 
L'absence d’informations objectives et d’estimations financières des enjeux communaux est un problème, le flou persistant concernant la gouvernance du projet en est un autre. Si la composition du futur COJO devient plus clair (Ville de Sion, canton du Valais, Swissolympic), il n’y a pour l’heure pas d’informations sur la participation des autres cantons ou communes sites d'épreuves, pas plus que de déclaration sur la répartition des responsabilités de chacun des protagonistes.
 
Le manque de transparence et la stratégie de communication orientée uniquement sur la promotion du projet olympique sont inacceptables de la part de l'exécutif sédunois et sont en contradiction avec les garanties fournies par M. Philippe Varone.
 
La population sédunoise mérite de bénéficier de véritables séances d’informations pour se prononcer en toute connaissance de cause lors de la prochaine votation. L’UDC de Sion n’a eu de cesse de réclamer cette transparence élémentaire tant par son groupe au conseil général que par la section de Sion et déplore le manque de loyauté de la municipalité envers ses concitoyens qu’ils soient partisans ou opposants au projet olympique.
 
Vincent Boand
Chef de groupe UDC au Conseil général, 079 741 34 22
 
Martin Reist
Président UDC Sion, 078 855 34 38

Evénements à venir

Archives

Programme UDC Suisse

UDC TV