Article à la une

Ponts valaisans en mauvais état: urgence et propos contradictoires

Ponts valaisans en mauvais état: urgence et propos contradictoires

En lien avec les différents articles parus hier et aujourd’hui dans la presse romande concernant l’état des routes et ponts en Valais, je me permets, au nom du groupe UDC,  d’apporter les éléments et faits suivants :
Lors de la session de mars 2019 déjà, le groupe UDC est intervenu en déposant une question écrite intitulée « notre canton abrite le sixième des ponts en mauvais état du pays ! Pourquoi ? ».
Dans sa réponse réponse du 13 juin 2019, le Conseiller d’Etat Jacques Melly écrit « A ce jouraucune structure porteuse des ouvrages évoqués par ladite statistique de l’OFROU ne nécessite à court terme, de la part du Canton, des interventions ou  des assainissements ni ne présente des risques imminents de fermeture préventive« : 
Or, il sied de rappeler que le viaduc de Riddes figurait dans cette étude. Dès lors, la réponse du 13 juin dernier (cliquez ici) nous interpelle au plus haut point au regard des récents événements. La question se pose : le Conseiller d’Etat a-t-il (encore) la maîtrise du dossier ?

Read More

Elèves tête nue dans les écoles publiques : l’UDC ne lâche pas !

Elèves tête nue dans les écoles publiques : l’UDC ne lâche pas !

En décembre 2017, le Grand Conseil déclarait irrecevable l’initiative populaire de l’UDC « pour des élèves tête nue dans les écoles publiques valaisannes ». C’était une gifle sans précédent aux Valaisannes et aux Valaisans, à qui on interdisait ainsi de voter sur une proposition dont le débat faisait peur à certains. En 2018, le Tribunal fédéral avalisait cette forfaiture. L’UDC n’a pas souhaité saisir la Cour européenne des droits de l’homme. Mais elle ne lâche pas, restant toutefois sur le terrain politique : notre conseiller national Jean-Luc Addor, avec le soutien de son collègue haut-valaisan Franz Ruppen, vient en effet de porter la problématique sur la scène fédérale en déposant une initiative parlementaire 19.454 « Pour des élèves tête nue dans les écoles publiques ».

Cette intervention demande que soit créée une base constitutionnelle permettant d’imposer une tête nue dans les écoles publiques de notre pays.

Read More

Les gardes suisses bientôt exonérés de la taxe d’exemption du service militaire ?

Les gardes suisses bientôt exonérés de la taxe d’exemption du service militaire ?

A une majorité de 13 voix contre 9 et 1 abstention, la Commission de la politique de sécurité du Conseil national a décidé de donner suite à une initiative parlementaire de notre Conseiller national Jean-Luc Addor demandant que les gardes suisses soient exonérés de l’obligation de payer la taxe d’exemption du service militaire pour la durée de leur engagement à…

Read More

Ligne THT Chippis-Mörel

Ligne THT Chippis-Mörel

L’UDC appuie la décision du Conseil d’Etat de s’opposer à la ligne THT Chippis-Mörel et salue le récent travail d’investigation de la commission de l’Economie et de l’Energie (EE) qui, sous la présidence de notre Chef de groupe Grégory Logean, avait mis en lumière la faiblesse du préavis du canton pour le tronçon Chamoson-Chippis.

En effet, la prise de position du canton permet à l’ESTI (ou à l’OFEN) de constater entièrement les faits, de procéder à une pesée globale des intérêts en présence et d’appliquer correctement le droit. Comme le relève l’avis de droit du Professeur Etienne Poltier mandaté par la commission EE du Grand Conseil, le préavis du canton, qui est de nature à déboucher sur l’insertion de charges dans la décision fédérale, apparaît ainsi comme une partie intégrante et indispensable de la procédure d’approbation des plans, de sorte qu’il faut même parler à ce propos d’une obligation de collaborer du canton. En outre, le canton, dans la mesure où son préavis n’est pas suivi par la décision d’approbation des plans, a qualité pour former un recours contre celle-ci. Compte tenu de l’importance de cette prise de position, la commission EE demandait la mise en place d’une disposition légale qui confère à la plus haute instance de l’exécutif cantonal, à savoir le Conseil d’Etat, la charge et la responsabilité du préavis cantonal.

Dans le cadre de la ligne Chamoson-Chippis, la rubrique « Dangers naturels » se limitait à une demande, de la part du canton, de charges et conditions de trois petites lignes pour les pylônes 127 et 1281. On est ainsi très loin des 34 pylônes évoqués aujourd’hui par le Géologue cantonal.

Read More