Article à la une

Reprise de la directive UE sur les armes – PROTELL pour vous défendre !

Reprise de la directive UE sur les armes – PROTELL pour vous défendre !

La formidable mobilisation citoyenne que PROTELL, avec les autres organisations rassemblées dans la Communauté d’intérêts du tir suisse (CIT), a réussi à provoquer contre la reprise de la directive UE sur les armes n’a pas suffi. Une majorité des Suisses qui ont voté a cédé à la peur entrete-nue à coup de millions par les lobbies économiques et la propagande d’Etat dans une véritable campagne de désinformation.

On a essayé de nous faire croire que cette révision de notre loi sur les armes imposée par l’UE ne changerait presque rien. Ceux qui nous ont fait ces promesses, nous les prendrons au mot. Nous vérifierons chacune de leurs promesses. Sans illusion, hélas. Car nous savons qu’ils nous ont trom-pés. Comme en 2005, quand le Conseil fédéral nous avait promis que la ratification de l’accord de Schengen n’entraînerait pas le durcissement de la loi que nous allons désormais subir.

Dans l’immédiat, PROTELL exprime sa gratitude à tous ces femmes et hommes qui se sont mobilisés pour défendre les droits et les libertés que nos ancêtres nous avaient laissés. Malgré la défaite (une défaite pour la Suisse tout entière d’ailleurs), cet engagement magnifique ne doit pas avoir été vain. De cette belle énergie, nous en aurons besoin pour imposer à ceux qui ont une fois de plus soumis la Suisse à l’UE le respect de leurs promesses. Le terrain qu’ils ont abandonné, nous nous ne le cèderons que pied à pied.

Les propriétaires d’armes de ce pays, mais aussi celles et ceux qui, à l’avenir, souhaitent contribuer à perpétuer nos belles traditions de femmes et d’hommes libres doivent savoir que PROTELL sera toujours à leurs côtés pour défendre ce que les vainqueurs du jour leur ont laissé de libertés. Nous continuerons à prodiguer à nos membres les conseils juridiques nécessaires ; au besoin, chaque fois que l’Etat dépassera les strictes limites de la loi, nous leur garantirons l’assistance de l’assurance de protection juridique dont la prime est comprise dans la cotisation. Propriétaires d’armes, si vous ne l’avez pas encore fait, pour la défense de vos droits, adhérez à PROTELL https://www.protell.ch/fr/maintenant !

Read More

Votation contre la directive UE sur les armes: Aujourd’hui, retrouvons-nous aux Iles à Sion !

Votation contre la directive UE sur les armes: Aujourd’hui, retrouvons-nous aux Iles à Sion !

Pour vivre ce dimanche électoral, attendre et commenter ensemble les résultats du scrutin crucial pour lequel nous travaillons depuis des mois, nous vous donnons rendez-vous à vous toutes et à tous, militants pour un droit libéral sur les armes et représentants des médias, dimanche 19 mai 2019 dès 12h00 au Restaurant des Iles (Promenade des Berges 21, à Sion) Vous…

Read More

L’UDC Valais a 20 ans ! En avant pour la fête !

L’UDC Valais a 20 ans ! En avant pour la fête !

Chers amis de l’UDC Valais,

Il y a tout juste 20 ans, naissait l’UDC Valais ! Une bande d’irréductibles Helvètes se réunissait pour lancer une véritable révolution en Valais.
Nous vous invitons à fêter dignement cet anniversaire en compagnie de nos élus et des membres fondateurs !

Présence exceptionnelle de Guy Parmelin, Conseiller fédéral ! Une soirée riche en émotions et en souvenirs avec pour mot d’ordre la convivialité.

Nous vous donnons donc rendez-vous le

samedi 15 juin 2019
dès 18h00

Read More

Plan directeur cantonal VS : le Grand Conseil et la démocratie bafoués

Plan directeur cantonal VS : le Grand Conseil et la démocratie bafoués

Le groupe UDC a pris connaissance, avec stupeur, dans la presse du jour que « la Confédération a voulu corriger les éventuels malentendus et qu’elle a jeté à la poubelle tous les amendements apportés par le Gand Conseil l’an dernier pour retenir la version initiale » du Plan directeur cantonale élaborée par l’administration. Nous apprenons également que 300 hectares supplémentaires devront être dézonés et que la création de nouvelles zones à bâtir sera placée sous la supervision de l’Office fédéral du développement territorial.

Pour rappel, selon l’article 8 de la LcAT, le projet de plan directeur est adopté par le Grand Conseil sous la forme d’une décision, puis soumis à l’approbation du Conseil fédéral. L’analyse du PDc par le Grand Conseil avait donné lieu à un exercice parlementaire d’envergure avec le traitement de 300 amendements et une validation du texte lors de la session de mars 2018. En jetant « à la poubelle » le projet du Grand Conseil, et cela sans autre forme de procès, la Confédération, avec la très probable complicité de l’administration cantonale qui s’était à l’époque battue contre cette compétence parlementaire, bafoue les institutions et la démocratie. Signe supplémentaire de cette attitude malhonnête et arrogante : les députés en sont réduits à lire la presse pour connaître le sort réservé à leur propre décision. C’est totalement inacceptable ! Le lien de confiance avec le SDT est ainsi clairement rompu.

Read More