Le décès de la célèbre et médiatique chanteuse Amy Winehouse nous aura rappelé une triste réalité souvent oubliée par certains partis politiques : celui des ravages de la drogue.

A quelques mois du renouvellement du Parlement fédéral, il est important de mettre en lumière la politique permissive de la gauche et des verts en matière de drogues. Par exemple, en 2006 déjà, le parti socialiste annonçait sa volonté d’obtenir la dépénalisation de toutes les drogues pour les adultes ainsi que la dépénalisation du cannabis pour les jeunes.

De telles propositions frisent l’indécence et envoient un bien triste signal à notre jeunesse et à notre société en général.
Aujourd’hui, seule l’UDC mène une politique claire contre la drogue, à savoir combattre (dans les actes et pas seulement en théorie) la banalisation de substances dont les dangers ne sont plus à démontrer.

Jeunes UDC du Valais romand
Grégory Logean, Président
Ilan Garcia, Vice-président