L’UDC du Valais romand prend acte de la demande que le Ministère public du canton du Valais a adressée le 4 septembre au Juge d’instruction cantonal d’ouvrir une enquête pénale pour discrimination raciale contre les auteurs de l’affiche “Utilisez vos têtes”.

L’UDCVR s’inquiète des risques considérables que l’immixtion de la Justice pénale ferait courir à la démocratie.

Il incombera maintenant à un magistrat de décider de la suite qui devra être donnée à cette dénonciation. En pleine campagne électorale, une responsabilité écrasante pèsera sur ses épaules : celle de ne pas influencer le scrutin du 21 octobre prochain et plus particulièrement celle de veiller à ce que la Justice, en l’absence de tout motif valable, ne se substitue pas au choix des électeurs.

L’UDCVR voit dans cette dénonciation une preuve supplémentaire d’un phénomène qu’elle dénonce depuis des années : l’utilisation de la fameuse norme antiraciste comme instrument de police de la pensée. Et elle nourrit les plus vives inquiétudes pour l’avenir de la liberté d’opinion et de la démocratie dans ce pays.

Add Comment