Les gens du voyage ont franchi illégalement la frontière et ont été accueillis en Suisse, sans être amendés ni renvoyés. Ils se sont offert le droit de franchir la frontière alors qu’elle doit en principe être fermée, ce qui n’était pas le cas. Nous sommes en situation de semi-confinement, des gens sont amendés pour avoir été trop nombreux dans un parc ou trop proches sur un banc, et d’autres personnes bénéficient d’une complaisance qui dure depuis des années.

Ce cas illustre, une fois de plus, certainement une fois de trop, l’impunité dont ces personnes jouissent sur notre territoire.

Non contents d’être accueillis en Suisse, ils ont été escortés sur le lieu de leur choix, à savoir Martigny, où les gens du voyage sont déjà tristement connus pour des dégradations qui durent depuis des années, sans qu’aucun parti politique, à l’exception de l’UDC qui est intervenue de nombreuses fois au Grand Conseil et au niveau communal, n’accepte de prendre la seule mesure qui s’impose encore : « Fermer la place d’accueil ».

Désormais, ce que ces élus ont négligé, c’est la population qui le demande puisqu’une pétition a été lancée et connaît une mobilisation record avec plus de 1600 signatures en moins de 24h, et ça continue !

Nous vous encourageons à la signer ici : https://www.change.org/p/tous-les-habitants-de-la-r%C3%A9gion-et-au-dela-fermer-la-place-d-accueil-des-gens-du-voyage-%C3%A0-martigny

Le Valais renouvellera bientôt ses élus communaux et cantonaux. Il conviendra à ce moment-là de faire le tri entre ceux qui prétendent s’indigner de ces méfaits, qui usent volontiers d’artifices de langage, mais votent systématiquement pour maintenir cette place ou la déplacer pour déranger d’autres voisins …, et ceux qui ont agi pour fermer cette place ou qui prennent l’engagement formel de le faire. En tant qu’auteurs de la pétition, nous y veillerons, aussi au-delà des clivages politiques, par une démarche publique.

Jérôme Desmeules, Député du district de Martigny et auteur de la pétition