La crise du Covid-19 passée, les voix montent de toute la Suisse pour encourager au patriotisme économique. De tous les partis des représentants appellent à rester en Suisse, à consommer local et à redonner un coup de pouce aux restaurants et l’hôtellerie. Les Jeunes UDCVR saluent cette soudaine prise de conscience d’une certaine classe politique et souhaite que l’effort se poursuive au-delà cette crise.

Il y a un an, lors des élections fédérales, nous avions déjà un temps d’avance. En effet notre slogan de campagne invitait chaque citoyen à se retrousser les manches pour la Suisse et à mettre notre pays avant toute autre considération. Aujourd’hui, l’économie redémarre peu à peu ; après que nos agriculteurs aient poursuivi leur labeur à plein régime, que nos services médicaux aient participé pleinement à la lutte contre le Coronavirus et que de nombreux corps de métier aient travaillé d’arrache-pied. Mais il ne s’agit pas se contenter de paroles, de promesses et du petit espoir du moment : il faut des actions fortes !

De nombreuses communes offrent des bons d’achats pour relancer le commerce et l’industrie locale et nous pouvons que féliciter ces actions. En revanche ces actions sont inutiles et vaines si l’on continue d’attribuer des marchés publics à des entreprises étrangères, si l’on continue de privilégier la main d’œuvre non indigène et si l’on continue d’importer massivement des biens de première nécessité de l’étranger. Tout le monde loue les commerces de proximité et au même moment nos autorités refusent de protéger les denrées alimentaires issues de la production indigène face à la concurrence de produits importés.

Il est définitivement nécessaire de proclamer haut et fort « La Suisse avant tout, les Suisses d’abord », mais il n’y a qu’un seul moyen efficace de faire fructifier cet élan de patriotisme : le vote ! Le 27 septembre nous sommes appelés à concrétiser les belles paroles de cet été en donnant un signal fort. C’est tout le sens de l’initiative de limitation qui veut une meilleure protection de nos emplois, de nos ouvriers et une meilleure stratégie de développement pour nos industries. Nous nous devons de défendre nos emplois et notre économie en glissant un OUI massif à l’initiative de limitation !

Oui à la Suisse et surtout OUI aux Suissesses et aux Suisses !

Président des JUDC VR
Grégoire Uldry

Vice-président JUDC VR et Constituant
Damien Fumeaux