Chers amis de l’UDC,
ll reste moins de de dix jours avant le dimanche de votation du 29 novembre. 
Les derniers sondages SSR et Tamedia présentent le même tableau : le vote s’annonce extrêmement serré! Malheureusement, de nombreux votants et votantes se laissent déstabiliser par les contre-vérités et mensonges des opposants. Et comme il faut la majorité des cantons en plus de la majorité du peuple pour remporter la votation, la bataille s’annonce décisive dans certains cantons-clés, dont le nôtre, le Valais.
Cette initiative vise une évidence : les multinationales qui ont leur siège ici en Suisse doivent respecter les droits de l’Homme et ne pas détruire l’environnement. On l’exige en Suisse, et c’est normal. Le fait d’avoir une filiale à l’étranger ne doit pas être un prétexte pour le faire. Et si elles causent un dommage, elles doivent en être tenues responsables. Un cadre juridique clair ne peut que renforcer l’économie suisse, car liberté et responsabilité vont de pair. L’UDC a toujours milité pour la responsabilité individuelle, il est impératif que cette même responsabilité incombe aux entreprises basées sur le sol helvétique.
 
Soyons clair, si une multinationale suisse profite par exemple du travail des enfants, nous ne devons pas le tolérer. Les opposants essaient de faire croire que ça impactera négativement l’économie, hors rien n’est plus faux. Toutes nos PME ne violent pas les droits de l’Homme et ne rendent pas invivable des régions entières. Affirmer cela est un mensonge, et les entreprises qui se rendent coupables de ces méfaits sont une extrême minorité qui doit cesser de le faire. Contrairement à ce qu’on entend aussi souvent, il s’agit d’entreprises suisses qui devront être jugées devant un tribunal suisse et uniquement sur la base de plaintes dont les preuves devront être présentées ici. Pas de juges étrangers donc, ni d’enquêtes à l’autre bout du globe.
 
C’est une honte pour la réputation de notre pays et des Suisses ! Souvent, ce seront les mêmes entreprises mondialistes qui n’ont aucun scrupule à employer des salariés moins chers en provenance de l’UE et licencier des travailleurs suisses pour externaliser dans des pays à bas coûts. Elles n’ont de suisse que leur boîte postale.
Pour que le Oui l’emporte, c’est maintenant ou jamais. De nombreuses initiatives qui présentaient une proportion de Oui semblable dans les sondages ont finalement été rejetées de peu. Nous sommes en plein dans le sprint final et notre mobilisation fera la différence. Je vous invite à mobiliser encore vos connaissances, vos collègues et les membres de votre famille ! 
• Envoyez leur un rappel par WhatsApp
• Ou par courriel
• Ou transférez le message ci-dessous
• Ou sur les réseaux sociaux, dans vos conversations : il faut leur rappeler d’aller voter Oui et surtout encourager leur entourage à le faire aussi. 
Un grand merci pour votre soutien ! Tout se joue maintenant.
Pour l’UDCVR,
Cyrille Fauchère, Président
*** Voici un exemple de message Whatsapp que vous pouvez faire suivre à vos amis:
 
Les nouveaux sondages montrent que le vote sur l’initiative pour des multinationales le 29 novembre sera très serré. Pour moi, cette initiative est une évidence, c’est pourquoi je m’engage en faveur du Oui ! Si une multinationale suisse profite du travail des enfants, nous ne devons pas le tolérer. Les opposants essaient de faire croire que ça impactera négativement l’économie, hors rien n’est plus faux. Toutes nos PME ne violent pas les droits de l’Homme et ne rendent pas invivable des régions entières. Affirmer cela est un mensonge, et les entreprises qui se rendent coupables de ces méfaits sont une extrême minorité qui doit cesser de le faire. 

C’est une honte pour la réputation de notre pays et des Suisses ! Souvent, ce seront les mêmes entreprises mondialistes qui n’ont aucun scrupule à employer des salariés moins chers en provenance de l’UE et licencier des travailleurs suisses pour externaliser dans des pays à bas coûts. Elles n’ont de suisse que leur boîte postale.. *N’oubliez pas de voter OUI à l’initiative pour des multinationales responsables, pour ne pas laisser les multinationales et leur campagne de désinformation s’imposer !* Liberté et responsabilité vont de pair, comme le montre le large soutien de politiciens du PDC, PVL, de l’UDC, du PLR, PBD, PEV, UDF, du PS et de Verts. *Transférez ce rappel de vote : www.initiative-multinationales.ch/rappel-de-vote.* Merci pour votre soutien, tout se joue maintenant !