Partout, les gouvernements ont enfin commencé à prendre conscience des ravages provoqués par le COVID-19. L’UDCVR est soulagée, tant il a été difficile d’attirer l’attention de ceux qui sont aux commandes sur la nécessité de mesures fortes, strictes et immédiates. Demain au plus tard, elles seront très certainement encore renforcées par le Conseil fédéral.

Nous lançons donc un appel à nos autorités fédérales, cantonales et communales pour aider les entreprises et les travailleurs, chacune à son niveau et d’une manière coordonnée et surtout, pour les aider MAINTENANT (car c’est dès maintenant et à très court terme que les liquidités vont manquer ou manquent déjà).

Il est temps, en effet, de prendre des mesures fortes, destinées à sauvegarder aussi ceux qui vont souffrir terriblement de cette crise et qui, si l’on n’agit pas rapidement, pourraient ne pas s’en relever. On pense aux PME, poumon économique du pays, qui lui offrent sa résilience, aux indépendants, ainsi qu’à tous ceux qui ne peuvent plus travailler.

Nous pensons particulièrement aux mesures suivantes :

Étendre la RHT
– aux indépendants, très présents dans le secteur de l’hôtellerie, tourisme, restauration, ainsi qu’à leurs conjoints ;
– d’une manière générale, à tous ceux qui cotisent à l’assurance chômage ;
– aux collaborateurs à durée déterminée, temporaires et apprentis.

Fiscalité, taxes
– Suspension immédiate de tous les délais de paiement pour l’impôt fédéral direct et la TVA, ainsi que pour les impôts cantonaux et communaux, de même que pour toutes les taxes et autres émoluments
– Suppression avec effet immédiat de l’intérêt moratoire pour l’ensemble de ces contributions publiques
– Mesures identiques pour les charges sociales (caisse de compensation, etc.)
– Moratoire sur l’obligation d’utiliser des sacs à poubelle taxés

Trésorerie
– Possibilité immédiate de souscrire à des prêts sans intérêts et sans bureaucratie inutile, notamment pour payer les loyers commerciaux
– Mise en place d’aides directes et de cautionnements
– Pour contribuer au financement de ces mesures, moratoire sur le paiement de toutes les aides internationales (milliard de cohésion, aide au développement, etc.)

Protection des travailleurs
– Faire cesser les activités non stratégiques où les règles de protection ne peuvent pas être respectées
– Imposer leur respect partout où c’est possible
– Sanctionner sévèrement ceux qui, par un comportement coupable, enfreignent les règles volontairement et font courir des risques inutiles à leurs employés

Viticulture
– Moratoire immédiat sur les importations de vins étrangers

Merci d’avance à nos autorités, à tous les échelons, de prendre conscience de la gravité de la situation que vit notre société tout entière et de prendre MAINTENANT les mesures qui s’imposent pour éviter que cette crise ne laisse trop de ruines derrière elle.

Quant à vous qui nous lisez, prenez soin de vous, respectez les consignes et que Dieu nous garde !

UDC du Valais romand
Cyrille Fauchère, président
Jean-Luc Addor, vice-président
Kevin Pellouchoud, vice-président
Jérôme Desmeules, secrétaire général