All Posts

Assemblée extraordinaire UDC Troistorrents

Assemblée extraordinaire UDC Troistorrents

Chers membres et sympathisants,

Cette année nous allons renouveler nos autorités communales et la campagne a déjà commencé. Afin de vous informer sur les objectifs politiques et la stratégie que le comité entend adopter pour ces élections, nous avons le plaisir de convoquer une assemblée extraordinaire le :

Mercredi 11 mars 2020 à 19h00
Auberge de la Bourgeoisie (salle à l’étage) à Troistorrents

Assemblée générale ordinaire de l’UDC du Valais romand

Assemblée générale ordinaire de l’UDC du Valais romand

2020 sera une année cruciale pour notre pays, avec le vote sur l’initiative de limitation de l’immigration. Suite à la trahison sans vergogne de nos prétendues « élites » à Berne, l’UDC a été contrainte de lancer une initiative qui vise à reprendre le contrôle de l’immigration et être à nouveau un Etat souverain.

Cette année est aussi celle des élections communales, échelon si important de la démocratie, puisque c’est celui qui est le plus proche de nous et dont les décisions impactent directement notre quotidien.

Dans cette perspective, nous vous invitons à l’assemblée générale ordinaire qui aura lieu le

vendredi 6 mars 2020 à 19h30
à la salle paroissiale de Vétroz (Route de l’Abbaye 31, 1963 Vétroz)

Les gardes suisses pontificaux bientôt exonérés de la taxe militaire ?

Les gardes suisses pontificaux bientôt exonérés de la taxe militaire ?

C’est ce que notre conseiller national Jean-Luc Addor demande, pour la durée du service de ces Suisses à Rome, par une initiative parlementaire déjà approuvée par la Commission de la politique de sécurité du Conseil national et à laquelle, aujourd’hui, la Commission des États a décidé elle aussi de donner suite à une majorité de 10 contre 3.

Voici comment Jean-Luc Addor a motivé cette démarche :

Votations fédérales du 9 février 2020

Votations fédérales du 9 février 2020

Pas d’intervention de l’Etat dans le marché du logement et pas de persécution des dissidents : votez maintenant et dites non à l’initiative pour le logement et à l’article sur la censure ! Remplissez maintenant votre bulletin de vote, signez votre carte de vote, remettez-la dans l’enveloppe, affranchissez-la si nécessaire et glissez-la dans une boîte postale.

AG de l’UDC Val-d’Illiez – Champéry

AG de l’UDC Val-d’Illiez – Champéry

Chers membres, chers sympathisants, Le comité de la section UDC Val-d’Illiez – Champéry vous invite à son assemblée générale qui aura lieu le Vendredi 28 février 2020 à 19h00 au Grenier au rez-de-chaussée niveau de la terrasse du Communal Avec comme invités : Cyrille Fauchère ; Jérôme Desmeules et Kevin Pellouchoud Ordre du jour 1 :        Mot de bienvenue du président 2 :…

Les bons chefs évitent les crises, les mauvais les gèrent

Les bons chefs évitent les crises, les mauvais les gèrent

Nous avons lu attentivement le rapport intermédiaire de l’Inspection des finances (IF) concernant les révélations faites par M. Joël Rossier dans une série de rapports transmis après sa démission. De notre point de vue, ce rapport donne raison à Joël Rossier sur la plupart des points puisque des correctifs ont dû être apportés après sa démission. Le rapport décrit les mesures prises et conclut qu’il n’existe pas de risque inconnu en ce moment. Le rapport a par contre évité de se prononcer sur les causes des situations de crise dans le département, en particulier de la pollution de la nappe phréatique. Or, cette pollution est justement la conséquence prévisible et évitable des travaux sur le Rhône effectués par le canton.

Dans la plupart des thématiques étudiées, le rapport décrit les mesures prises après le départ de M. Rossier, montrant ainsi que ses critiques étaient justifiées. Voici quelques exemples:

Logement : NON à une initiative inefficace et contraire aux intérêts du plus grand nombre !

Logement : NON à une initiative inefficace et contraire aux intérêts du plus grand nombre !

par Jean-Luc Addor, conseiller national, vice-président de l’UDCVR, Savièse

Lancée par la gauche, l’initiative populaire « davantage de logements abordables » séduit évidemment par son titre accrocheur. Qui, en effet, dans ce pays, ne souhaite pas payer moins cher pour se loger ? C’était particulièrement le cas en 2016, date du dépôt de cette initiative. Le marché locatif était alors à sec avec à la clé de fortes hausses des loyers. L’afflux d’étrangers provoquée par la libre circulation des personnes a joué un rôle décisif dans cette situation.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

La situation a profondément changé : au 1er juin 2019, on dénombrait pas moins de 75’323 logements inoccupés en Suisse (tous les logements existants dans toute la ville de Berne !). En comparaison avec 2018, ce chiffre avait augmenté de 3’029 unités. On n’avait plus vu ça depuis vingt ans ! Le taux de logements vacants a même tendance à augmenter encore avec pour conséquence une baisse progressive des loyers. Cette initiative presque « soviétique », qui prétend imposer au prix de graves atteintes au droit de propriété un quota de 10% de logements d’utilité publique, est ainsi largement dépassée et par-là inutile.

Profiterait-elle au moins aux plus défavorisés d’entre nous ?